Vous êtes ici: Accueil Les DĂ©couvertes Notre avis sur ... Vongozero - Yana Vagner / Coup de coeur AB

Vongozero - Yana Vagner / Coup de coeur AB

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

9791092145274 1 75

 

 

Une épidémie sévit à Moscou, un virus inconnu décime la population de la capitale puis de tout le pays. Le roman débute avec la mort de la mère de la protagoniste qui reste bloquée dans la métropole. Nous entrons donc, dès les premières lignes, dans le vif du sujet.

Anna, son mari et son fils vivent dans la banlieue moscovite et assistent de façon plus ou moins passive à cette catastrophe sanitaire sans précédent. Jusqu'au jour où le beau-père débarque en pleine nuit chez Anna et Sergueï les priant de prendre la fuite avec lui.

Tous sont désormais convaincus de l'urgence du départ. Après avoir chargés les voitures et persuadés les voisins de faire partie de l'équipée, ils prennent la fuite et devront parcourir plus de mille kilomètres jusqu'au lac Vongonzero, frontalier avec la Finlande. Ils pourraient, là-bas, s'exiler, se couper de toute population pour limiter au maximum les risques de contamination.
Mais le voyage sera très long et éprouvant et semé d'embûches. Ils devront faire la chasse au carburant dans un pays en proie au chaos total, éviter les pillards, les personnes malades et lutter contre un froid polaire.


Vongozero, un road movie littéraire russe...
Un groupe de huit personnes, femmes, hommes et enfants placés dans une situation de crise qui met leur vie en jeu. Dans le même temps, hors du groupe, les structures sociales se délitent, il n'y a plus d'autorité politique, chacun se méfie de son voisin, l'individualisme devient la règle ordinaire et les solidarités élémentaires deviennent des exceptions. Yana Vagner a réussi là un magistral premier roman. Une écriture puissante, des personnages ordinaires placés dans des situations qui bousculent tous leurs codes habituels, une belle subtilité dans la description des situations, un suspense qui ne faiblit pas... Vongozero est un livre que l'on n'oublie pas une fois refermé, et qui appelle une suite ! Jacques Teissier Lectures et Chroniques